C’est ce qui fait lien entre les Hommes qui occupe ma pratique.

Croiser les médiums et les techniques est un moyen d'emmener le dessin sur des territoires nouveaux. Adjoindre à mon geste mes propres images et celles saisies par d'autres me permet de mettre en place l'ébauche de récits possibles.

 

La famille, comme groupe social autonome, avec ses propres règles de fonctionnement est mon principal champ de fouille avec leur complexité, leurs interdépendances en temps qu’assujettissement, servitude, ligature...

Le paradoxe s'inscrit au centre de mon travail : les contradictions qui animent mes sujets d'études (la famille, le paraître social, les liens amoureux...) mais aussi les contrepoints qui s'activent dans la peinture et le dessin.

J'envisage la feuille de papier de papier, les tissus usuels comme des points de rencontres. Les questions de fond et de forme, de rapport entre la figure et le motif, le trait dessiné et la couture, entrent en résonance avec la nature de mes sujets.

Le tissu est une trame sociale, la couture prolongement...

 

Je cherche à tisser « du lien entre visible et invisible, privé et public, intime et politique » (Sonia Recasens)*.

La forme dessinée est légère, les objets poétiques, les peintures énigmatiques !  Ils produisent paradoxalement une douce ambiguïté sur fond de constante recherche du lien, des passages entre monde intérieur  et extérieur.

Aujourd'hui, les interactions familiales, sociales, féminines continuent d'exister dans ma pratique, mais elles ont rencontré des champs d’intérêts liés aux mythologies de l'enfance, de l'adolescence, au conte, à la pensée magique. La femme, en tant que figure procréatrice de liens, est peu à peu devenu un centre dans mon travail.


Par-delà l'espace de l'oeuvre, je pense l'exposition de mes dessins et volumes textiles dans des lieux d'entre-deux. Dans des chambres d’hôtels ou des espaces domestiques, intérieurs et ex-térieurs, en activant cette frontière entre le privé et le public, l'intime et « l'extime ».

*Sonia Recasens, « De l’art de tisser des liens / Quand les femmes révolutionnent les arts textiles », Elles@centrepompidou, ina.fr, 20/02/10.

 © 2020 by Anne Sophie Viallon

  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon

Anne Sophie

Viallon

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now