Draw somewhere else

Le paysage nous emmène… Il est évocation, invocation.  Il convoque à la fois notre part animale et éduquée. Il est physique et réel, mais aussi concret et concept.

Il est sous-entendu que nous le regardions seul ou ensemble. Nous sommes partie prenante. Il nous abstrait tout en nous rendant présent au monde, une demi-présence au monde.

 

On lui fait face, on lui tourne le dos, on fait partie de lui. Mais tout de même, existe-t-il sans nous ? Ne le sublimons nous-t-il pas d’un simple regard ? Ne lui accordons nous-t-il pas cette part magique, idéalisée ?

On le perçoit soit dans sa globalité, de loin, d’en haut, comme une entité, soit sous l’angle de la contemplation, de l’observation, précise, minuscule, fragmentée, mesurée.

Ces deux perceptions se complètent jusqu’à se prolonger : l’une ne fonctionne pas sans l’autre.

C’est à la fois sa matérialité et ce qu’il provoque en nous, qui nous fascine. Il reste un intermédiaire entre nos corps et nos consciences, nos spiritualités.

Galerie Moving Art - 2019

 © 2020 by Anne Sophie Viallon

  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon

Anne Sophie

Viallon

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now